Aujourd’hui, nous avons rendez-vous avec tous nos amis pour une journée typiquement provençale. Au programme : Beaucaire, et ses Estivales. Chaque année nous attendons ce moment avec impatience. Il faut dire que c’est tellement festif ! Cela fait six ans que nous passons nos vacances en Camargue, et à chaque fois, nous sommes séduits par la joie de vivre qui règne en Terre d’Argence. Alors vite ! Mettons nos plus belles robes, nos plus belles chemises, et en avant pour les fêtes de la Madeleine !

Sainte-Madeleine

Quelle chance ! Nous arrivons juste à temps pour être aux premières loges ! Toute la ville est en fête, et déjà on entend le son des fifres et des tambours, qui annonce le défilé. Les enfants trépignent d’impatience, eux aussi retrouvent cette ambiance avec joie, chaque été. D’ailleurs, ce sont eux qui voient arriver les premiers gardians.

Cette année j’ai l’impression qu’il y a encore plus de participants. Des Arlésiennes, des bergers, des vanniers, des saltimbanques, des “papés” du Sud… Et bien sûr des chevaux Camarguais, ces magnifiques animaux emblématique de la Provence. Il y a tellement à voir qu’on arrive à peine à tout admirer ! Après le défilé, on se repose de nos émotions autour d’un verre, à côté du célèbre Drac de Beaucaire.

Des taureaux dans la rue

Le lendemain, la fête continue. Nous voici partis après la sieste pour une après-midi bouvine. Impossible pour nous de manquer un des plus grands événements des Estivales, le lâcher des 100 taureaux dans la ville !

C’est toujours impressionnant de voir ces puissantes bêtes qui galopent, encadrées par les cavaliers provençaux. On sent le sol trembler sous nos pieds. Et ça continue plus tard dans les arènes, pendant les courses camarguaises.

Notre dernier rêve, descendre un jour sur le sable, et attraper les cocardes entre les cornes des taureaux. C’est gros, un taureau !

Ah Bodega bodega !

C’est vraiment agréable, ces soirées d’été où l’on peut flâner en famille le long des quais. On circule de stand en stand, on admire les créations des artisans locaux, on goûte les spécialités régionales, et surtout, on fait des petites pauses gourmandes aux bodegas des Estivales.

On croise des gens que l’on connaît, d’autres touristes, mais aussi des gens de Terre d’Argence que l’on a appris à connaître, et à apprécier depuis que l’on vient ici. On s’offre mutuellement le vin de l’amitié, et on savoure tous ces petits et grands crus que produisent les vignerons du coin.

Chaque année est ainsi placée sous le signe de la (re-)découverte. Et tandis que l’on se perd dans le reflet des guirlandes sur l’eau, on sait déjà que, l’année prochaine, on reviendra pour les Fêtes de la Madeleine.