Les courses camarguaises

Ici en Terre d'Argence, la course camarguaise est le sport roi. Pas un village qui ne possède son arène, dans laquelle les hommes mesurent leur bravoure face au taureau. Explications !

La Course camarguaise, qu'est ce que c'est ?

La Course Camarguaise a d’abord été appelée « course libre », parce que cette activité ne possédait pas vraiment de règles, la course s’est progressivement transformée en un véritable sport au cours du XXème siècle avec la mise en place d’un règlement strict.

L’achèvement de l’évolution est la création, en 1975, de la Fédération Française de de la Course Camarguaise, reconnue comme telle par le Ministère des sports.
Aujourd’hui la course camarguaise est pratiquée dans quelques départements de la basse vallée du Rhône : les Bouches du Rhône, le Gard, l’Hérault et dans quelques villages du Vaucluse. Beaucaire figure parmi les plus anciennes villes de traditions taurines avec la description de jeux depuis le XVIIème siècle.
Ces courses sont intégrées au programme de la plupart des fêtes estivales et consistent à faire courir l’un après l’autre six taureaux. Les raseteurs (hommes en blanc) doivent, par leur adresse, décrocher les attributs primés attachés sur les cornes de l’animal (cocarde, glands et ficelles). La saison taurine s’achève à l’automne avec la finale du Trophée des As couronnant le meilleur razeteur de la saison et le meilleur taureau ainsi appelé Biou d’Or.

Plus qu'un jeu, un véritable sport

Reconnue comme véritable sport depuis les années 70, la Course Camarguaise met à l'honneur les hommes et les taureaux. Les raseteurs sont les principaux acteurs de la course camarguaise. Ils affrontent généralement à deux, trois ou plus, un animal appelé cocardier, taureau castré très vif et léger, auquel ils tentent d'enlever les attributs primés qui décorent sa tête.

Les raseteurs, sont classés par catégories, depuis les aspirants jusqu’aux plus expérimentés. Leur activité nécessite une bonne connaissance du taureau, de solides qualités techniques et beaucoup d’adresse, ainsi qu’une condition physique parfaite. Ils sont aidés par des tourneurs dont le rôle est de fixer le taureau et de le placer correctement avant sa charge.

La course camarguaise se distingue de la course andalouse par de nombreux aspects et notamment celui de ne pas pratiquer la mise à mort des taureaux.
En Camargue, le taureau est adulé tel un roi. C'est d'ailleurs le taureau qui est mis à l'honneur, c'est bien son nom et non celui du raseteur que l'on affiche lors de l'entrée dans l'arène.

D'avril à octobre, les Courses Camarguaises animent les arènes des villages de la Terre d'Argence et des alentours.

La Course camarguaise à Beaucaire

C’est à Beaucaire, haut lieu de la tauromachie camarguaise, que le comte Jérôme Dulong offre à la population de la ville un lâcher de taureau pour célébrer le mariage de sa fille, au XVIIIème siècle. En 1825, est organisée une ferrade de 100 taureaux dans les paluds entre Beaucaire et Bellegarde.
Entre 1829 et 1835, des courses de taureaux sont organisées dans l’enceinte du château. Les premières arènes, d’abord en bois puis en pierre, datent du milieu du XIXème siècle. Beaucaire a vu naitre (1903) et évolué un des raseteurs les plus titrés, l’As des As Julien Rey, dans la première moitié du XXème siècle. Le trophée de la Palme d’Or a été créé dès 1929. Le Beaucairois Paul Laurent crée sa manade en 1944. Il prend la direction des arènes de Beaucaire et de nombreuses autres dans la région. Il est à la tête d’une des manades les plus titrées de l’histoire (son fils Henri, son petit-fils Patrick et son arrière-petit fils Paul dirigent toujours l’élevage). Les arènes de Beaucaire portent le nom du Pape de la Bouvine Paul Laurent et un de ses taureaux vedettes Goya a sa statue en bonne place dans la ville.

Aucune ville et aucun village n’échappent à la Fé di Biou , la foi et la passion pour la bouvine !

Brochures touristiques

Découvrez toutes nos brochures sur la Terre d'Argence,

Commandez

Inscription à notre newsletter

Recevez des bons plans sur la Terre d'Argence

Inscrivez vous