Les courses camarguaises

Ici en Terre d'Argence et dans toute la Camargue, la course camarguaise est le sport roi. Pas un village qui ne possède pas une arène, dans laquelle les hommes mesurent leur bravoure face au taureau.

Reconnue comme véritable sport depuis les années 70, la Course Camarguaise met à l'honneur les hommes et les chevaux.

De jeunes hommes, vêtus de blanc et appelés "raseteurs", doivent attraper à l'aide d'un crochet des attributs (une cocarde, deux glands et deux ficelles) placés sur l'os frontal du taureau. 

Les raseteurs sont les principaux acteurs de la course camarguaise. Ils affrontent généralement à deux, trois ou plus, un animal appelé cocardier, taureau castré très vif et léger, auquel ils tentent d'enlever les attributs primés qui décorent sa tête.

Les raseteurs, sont classés par catégories, depuis les aspirants jusqu’aux plus expérimentés. Leur activité nécessite une bonne connaissance du taureau, de solides qualités techniques et beaucoup d’adresse, ainsi qu’une condition physique parfaite. Ils sont aidés par des tourneurs dont le rôle est de fixer le taureau et de le placer correctement avant sa charge.

La course camarguaise se distingue de la course andalouse par de nombreux aspects et notamment celui de ne pas pratiquer la mise à mort des taureaux.
En Camargue, le taureau est adulé tel un roi. C'est d'ailleurs le taureau qui est mis à l'honneur, c'est bien son nom et non celui du raseteur que l'on affiche lors de l'entrée dans l'arène.

D'avril à octobre, les Courses Camarguaises animent les arènes des villages de la Terre d'Argence et des alentours.

Brochures touristiques

Découvrez toutes nos brochures sur la Terre d'Argence,

Commandez

Inscription à notre newsletter

Recevez des bons plans sur la Terre d'Argence

Inscrivez vous

Réserver en ligne
console.log('');